Le paillage

Publié le par Keloise

Le paillage est une technique de jardinage offrant de nombreux avantages au jardin. Il est apparu dans les années 50 aux Etats-Unis et est désormais utilisé aujourd'hui par de nombreux professionnels et par les particuliers.

 

Les avantages du paillage

 

Le paillage a de nombreux atouts :

 

- évite le développement des mauvaises herbes autour des plantes dans les massifs, des arbres et des arbustes. Dans le potager, on l'étale entre les rangs ;

- rétention de l'humidité au niveau du sol pendant la période estivale. L'arrosage devient bien souvent inutile même en plein soleil ;

- protection des souches de plantes contre les fortes gelées ;

- protection du sol contre le compactage du sol et évite son érosion par les pluies ;

- permet le développement de la microfaune nécessaire au bon équilibre de votre terre ;

- en se décomposant, le paillage naturel apporte de la matière organique au sol, l'humus indispensable à sa bonne structure ;

- accessoirement, il protège les fruits comme les fraises des salissures de la terre.

 

Les paillages naturels :

 

- la paille coupée ou hachée si vous en trouvez près de chez vous ;

- les écorces de pins maritimes qui existent en morceaux de différentes tailles sont idéales pour les plantes de terre de bruyère pour son acidité naturelle mais aussi pour les massifs d'arbres et d'arbustes ou les plantes méditerranéennes. Disposez une couche d'au moins 5 cm d'épaisseur pour les calibres les plus petits. Durée de vie de 4  à 5 ans ;

- les copeaux de bois sont difficiles à garder en place ;

- les tontes de gazon sont riches en azotes et se décomposent rapidement. Cette décomposition peut brûler les plantes. Durée de vie de quelques mois ;

- les paillettes de lin sont intéressantes mais elles tiennent mal en place ;

- les feuilles mortes mais ne restent pas facilement en place ;

- les coques de cacao à utiliser sur une épaisseur de 5 cm, elles apportent de l'azote en se décomposant aux plantations. Durée de vie d'un an ;

- les aiguilles de pins que l'on peut passer au broyeur pour les plantes de terre acide (hortensia, camélias, etc.) ;

- la fougère sèche (broyée, elle aussi), riche en potasse et silice (bon pour beaucoup de plantes, en particulier pour les pivoines et les roses de Noël et autres hellebores). Si vous voulez plaire aux rosiers, ajoutez à la fougère broyée des orties. Attention, il faut les ramasser avant qu'elles ne montent en graines !

- le paillis d'écorces de peuplier à un ph neutre et est donc idéal pour les massifs. A utiliser sur une épaisseur d'au 5 cm. Durée de vie de deux ans ;

- le paillis de chèvenotte issu des tiges de chanvre a une durée de vie de 2 ans.

 

Le paillis organique est intéressant car en plus de son action citée précédemment, il se décompose lentement et apporte des matières utiles aux plantes et aux vers de terre qu participent à leur intégration au sol.

 

Les autres types de paillage :

 

- le film plastique qui est plus simple à installer avant la plantation des plantes ;

- la toile tissée ;

- le gravier ;

- les galets ;

- le sable ;

- les cartons recyclables ;

- la brique pillée ;

- l'ardoise en morceaux ;

- la pouzzolane (pierre de lave).

 

 

Publié dans Fiches jardinage

Commenter cet article