Larve de hanneton

Publié le par Keloise

C'est un ravageur.

 

Responsable

 

Le ver blanc ou larve de hanneton. L’insecte adulte est un coléoptère brun bien connu pour son vol bruyant à la tombée de la nuit, mais qui se raréfie dans les jardins. Les dégâts des larves sont donc moins courants et moins dévastateurs. La larve dodue est d’un blanc jaunâtre à tête noire, de 4 cm de long, à 3 paires de pattes et corps recourbé en C. Elle dévore les racines au potager, légumes racines et pommes de terre, mais aussi racines de salades ou fraisiers. Elle peut aussi s’attaquer aux massifs de fleurs et d’autres espèces proches font des dégâts dans les pelouses.
Dégâts apparents :
 
Les plantes attaquées flétrissent brutalement et sans raison apparente. L’arrachage montre des racines dévorées. Dans le gazon, les vers blancs provoquent l’apparition de plaques jaunies.
Période des dégâts :
 
En été.¨
Plantes les plus sensibles :
 
Légumes racines, pommes de terre, plantes potagères et bien d’autres.
Traitement préventif :
Une bonne prévention consiste à biner régulièrement le potager, les massifs, pour exposer ces larves à leurs prédateurs naturels ou bien les détruire. A faire au printemps surtout, lorsque les vers blancs remontent vers la surface du sol.
Traitement biologique :
 
Il existe une possibilité intéressante de lutte biologique, par des nématodes pathogènes. Ceux-ci (Heterorhabditis bacteriophora, Steinernema) ne présentent aucun danger pour les plantes, pénètrent dans les larves et leur inoculent une bactérie pathogène qui entraîne leur mort. Ces nématodes sont proposés sous forme de poudre en sachet, à diluer dans un arrosoir et appliquer avec une rampe d’arrosage sur le sol. Ce traitement doit être entrepris lorsque le sol est humide et suffisamment chaud (14°C au moins).
Traitement chimique :
 
Outre leurs inconvénients, les insecticides destinés au traitement du sol sont de peu d’efficacité contre les vers blancs.

Ne pas confondre ! Dans le tas de compost,  on trouve souvent des larves blanchâtres dodues ressemblant à celles du hanneton. N’allez pas les détruire, car ce sont des larves de cétoine et non de hanneton, utiles car elles contribuent à la dégradation des déchets végétaux. La larve de cétoine est plus blanchâtre que celle du hanneton, légèrement jaunâtre, sa tête est plus petite, ses pattes plus courtes.

 

Certains oiseaux et petits mammifères sont friands de vers blancs : corneilles, étourneaux, mésanges, chauves-souris, hérissons  et même taupes. Binez régulièrement pour offrir les vers à leurs prédateurs naturels.

Le hanneton commun a un cycle de vie sur trois ans. L’adulte vole et pond au printemps de la première année, puis la larve est active dès le premier été et durant trois étés, se nourrissant sur les racines et subissant plusieurs mues. En hiver, elle s’enfonce profondément dans le sol et ne se nourrit plus.

Publié dans Maladies et ravageurs

Commenter cet article