Comtois

Publié le par Keloise

ardennais.jpg

 

 

 

 Le Comtois est une race de petit cheval de trait alezan ou bai aux crins lavés originaire de Franche-Compté et présente en France et en Suisse. Autrefois nommé "Maîchard" sur les plateaux du Haut-Doubs, il descend vraisemblablement de chevaux locaux croisés avec des étalons germaniques.

 

 

I - HISTOIRE

 

Le cheval de trait comtois est l'un des symboles de la Franche-Comté.

 

     1 - Origine

 

Il a été vraisemblablement importé par les Burgonds au 6ème siècle. Le cheval comtois possède peut-être une ascendance arabe en raison de son profil rectiligne. 

 

     2 - Jusqu'en 1815

 

Ses caractéristiques lui permettent de figurer sur tous les champs de batailles de Louis XIV à Napoléon. La campagne de Russie fut un désastre pour la race, comme pour tous les autres chevaux du territoire français, il resta fort peu d'animaux après la ponction des armées.

 

     3 - 1815 - 1950

 

Au début du 20ème siècle, quelques passionnés reprennent l'élevage de la race en choisissant des étalons ardennais bais sans marques blanches. En 1910, le premier concours de race a lieu à Maîche dans le Doubs. En 1919, est créé le Syndicat du cheval comtois ainsi que le studbook de la race. Le cheval comtois devient alors l'auxiliaire des paysans qui lui font effectuer divers travaux des champs.

 

     4 - Fin de l'utilisation au travail, années 1950 à 1970

 

La commercialisation à grande échelle du tracteur et de la moissonneuse-batteuse commença vers 1945, un petit tracteur à pétrole était alors vendu 100 000 francs. La très forte demande en tracteurs multiplia ce prix par dix en dix ans, mais l'enrichissement des agriculteurs durant les trente glorieuses leur permit de s'équiper massivement de machines. La race comtoise fut de plus en plus délaissée, le déclin de l'élevage fut palpable dès le début des années 1950 mais c'est surtout dans les années 1960 que l'on assista à un véritable effondrement des effectifs de chevaux de trait sans qu'une entreprise de sauvegarde ne se mette en route.

 

     5 - Relance bouchère des années 1970 à 1980

Au début des années 1970, les effectifs de chevaux de trait avaient très fortement baissé dans la plupart des pays où ils étaient utilisés, comme la France.

A la même époque, Henry Blanc fut nommé à la direction des Haras nationaux français et organisa la reconversion des neuf races de chevaux de trait en animaux de boucherie. Jusqu'en 1982, il freina les importations de viande et finança une recherche de l'INRA près de Clermont-Ferrand sur l'engraissement des poulains de trait. Il encouragea les éleveurs français, qui ne parvenaient plus à trouver d'acheteurs pour leurs animaux, à engraisser ceux-ci pour les revendre au poids aux abattoirs. C'est l'hippophagie qui assura, paradoxalement, une partie de la sauvegarde du Comtois en gardant son capital génétique intact, mais aussi en transformant le modèle des animaux concernés, autrefois taillés pour le travail, en celui de "bêtes à viande". Un arrêté du 24 août 1976, paru dans le journal officiel, renomma toutes les races de "chevaux de trait" françaises en "chevaux lourds" et poussa les éleveurs à sélectionner des étalons reproducteurs les plus lourds possibles. Les Haras nationaux achetèrent et approuvèrent ce type d'étalon destiné à donner naissance à des poulains qui s'engraissent rapidement par la reproduction, ces derniers étant abattus vers l'âge de 18 mois pour produire de la viande.

En 1983, le cheval comtois était ainsi la seule race de trait française dont les effectifs connurent une légère augmenation pour les besoins de la boucherie.

 

Le marché de la viande de cheval ne suivit pas, et les éleveurs français furent dépassés par les importations de chevaux à bas prix venus du continent américain et des pays de l'est.

 

 

II - DESCRIPTION DE LA RACE

 

Sa hauteur au garrot varie de 1,50 à 1,65 m et son poids est généralement entre 500 et 600 kg.

 

      1 - Robe

 

Il se distingue par sa couleur de robe, généralement alezane avec les crins lavés. Ce cheval de trait est endurant et rustique, la race est régularisée dès 1905. C'est un animal trapu, aux membres courts et puissants qui a bon caractère. L'introduction du gène dominant crins lavés dans la race est due à un unique étalon reproducteur nommé Questeur.

 

      2 - Tempérament et entretien

 

Habitué aux conditions climatiques sévères, le Comtois est très apprécié dans les régions montagneuses de France et d'Europe. En effet, il n'exige que peu d'entretien, ce qui le rend parfaitement adapté à l'exploitation des pâturages de montagne. De plus, il est doux et docile, ce qui permet à ses éleveurs de pratiquer la monte en liberté, laissant l'étalon avec les juments sans intervention humaine, et sans risquer d'accident.

 

 

III - APTITUDES ET UTILISATIONS

 

Le Comtois est majoritairement élevé pour sa viande et le syndicat d'élevage du cheval comtois a lancé en 2001 un projet d'appellation d'origine contrôlée "poulain laiton comtois". Les éleveurs ont mené diverses opérations de promotion comme des dégustations gratuites. Le président du syndicat du cheval comtois s'est exprimé en disant que "Nous voulons nous défendre par rapport aux importations de viande pour des questions sanitaires, prouver aux gens qui veulent manger de la viande qu'elle est bien de chez nous". Le cahier des charges impose "une viande de 18 mois avec une couleur et une tendresse constante pour fidéliser les consommateurs".

 

Aujourd'hui, la race reprend de l'ampleur et outre sa participation aux fêtes et épreuves d'attelage, il est employé au débardage des bois.

 

Mais il peut aussi très bien être monté en randonnée ou en loisir, c'est un très bon cheval : calme, doux et patient, il fera le bonheur des enfants comme des grands.

 

 

IV - DIFFUSION DE L'ELEVAGE

 

En France, le Comtois est la troisième race de cheval de trait, après le Percheron et le Breton.

 

        - Quelques élevages

 

. Elevage de Grilloles - 12170 REQUISTA

. Elevage du Rougier - 12390 AUZITS

 

 

V - PHOTOS

 

6plsnov2.jpg

 800px-Cheval1.jpg

 2009_03_17-Mondon-027.jpg

 202764.jpg

 364546-animaux-chevaux-comtois.jpg

 395606.jpg

 395610.jpg

 492332-animaux-chevaux-comtois.jpg

 502148-animaux-chevaux-comtois.jpg

 509111-animaux-chevaux-comtois.jpg

 538685-animaux-chevaux-comtois.jpg

 1962654_4.jpg

 10736249rq1.jpg

 28093221_1.jpg

 57994394s5000813-jpg.jpg

 2222935461_8eb665b053.jpg

 3325440843_fbf94e8292.jpg

 3735849865_0525836ee1.jpg

 

cheval-20comtois.jpg

 Cheval_comtois.jpg

 Cheval_Comtois_5.jpg

 cheval_gers2.jpg

 ChevalC1M.jpg

 cheval-comtois-14ca.jpg

 cheval-comtois-croisieres-peniche-quietude-besa-25120918365.jpg

 cheval-trait-comtois-01.jpg

 chevaux_3.jpg

 chevaux_comtois-5.jpg

 Chevaux-Comtois-ANIMAUX-4_0208.jpg chevaux-comtois-chevaux-2c9440B650.jpg

 chevaux-comtois-chevaux-df17a0B650.jpg

 chevaux-de-traits-comtois-a-vendre.jpg

 

 

 chevaux-traits.jpg

 Comtois.jpg

 comtoise01.jpg

 

 dsc00810.jpg

 elev-amant.jpg

 Equides-Horse_Family.jpg

 

 fete-cheval-trait.jpg

 IMAGE_007.jpg

 img011.jpg

 marquise.jpg

 medium_comtoisequilibre.jpg

 p35132n1.jpg

 p35132n3.jpg

 P1010738.jpg

 photo1-hongre-comtois-9x3x7x4w344471.jpg

 photo-140.jpg

 photo-20166_200912040712.jpg

 pt41633.jpg

 sceaccqdow3qxc2bx7n.jpgsaillies-etalon-comtois-IMGH1266949315-1918010.jpg

 trait7.jpg

 unicorn-vip-blog-com-498530Cheval_comtois.jpg

 

 

 

 

 

Publié dans Animaux

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article